La technique

Le rempli ciré

Une finition parfaite avec un poli de qualité. Le procédé le plus courant consiste, après préparation du bois et passage à la teinte, d’appliquer un bouche pore, de poncer celui-ci très finement et d’appliquer une cire d’abeille teintée ou non. Cette cire est polie vigoureusement après plusieurs heures de séchage.

 L’encausticage

Une autre application de la cire d’abeille qui est généralement diluée dans de l’essence de térébenthine. L’encaustique, liquide ou en pâte, s’applique le plus souvent au pinceau. Lorsqu’il est sec, il est frotté une première fois avec une brosse en fanons de baleine ou en plumes d’oie puis une seconde fois énergiquement avec un tissu de laine. Une deuxième couche d’encaustique peut être passée et subir la même finition.

  Les vernis au tampon

Les vernis dont la manipulation est des plus délicates. Ils ont pour la majorité comme composition de base une dissolution de gomme laque dans de l’alcool. La première étape consiste à remplir totalement les pores à l’aide de poudre de ponce, la seconde est la charge de gomme laque plus ou moins diluée d’alcool ; la dernière opération : l’éclaircissage.

  Les colles animales

Idéales pour la réversibilité. Sous l’effet de la chaleur et de l’eau, la colle animale (colles de peaux essentiellement) se ramollit et garantit ainsi le décollement d’une pièce de placage.

Les commentaires sont clos.